aller en haut

La bourgmestre de Ngaliema conscientise ses administrés contre des constructions anarchiques



La commune de Ngaliema était la plus touchée à la suite des pluies diluviennes qui se sont abattues dans la nuit du 3 au 4 janvier dernier à Kinshasa et qui avaient coûté la vie à 44 personnes, causant au passage d'énormes dégâts matériels.


La bourgmestre de la commune de Ngaliema, Inona Sengi Fatuma s'inscrit dans la sensibilisation et la conscientisation de ses administrés contre des constructions anarchiques, principale cause des drames après des fortes pluies à Kinshasa.

« Il est vrai que la population a souvent l'habitude de pointer du
doigt les autorités mais elle oublie que les constructions anarchiques
sont interdites. Elles peuvent causer beaucoup de tord à leurs vies », a-t-elle déclaré à Bouclinfos.net.

Celle qui est à la tête de la deuxième commune la plus peuplée de Kinshasa souligne que le processus d'assistance aux sinistrés poursuit son bonhomme de chemin.

« Au Camp Luka par exemple, il y a plus de 6.000 sinistrés. Le Chef de l'État s'est impliqué lui-même par le canal du gouvernement central et du gouverneur de la ville, pour trouver des solutions durables en faveur de toutes ces familles », précise Inona Sengi Fatuma, ajoutant que, dans sa démarche, elle associe les responsables des églises, des quartiers et des leaders
d'opinion.

« La lutte contre les inondations sollicite l'implication de tous », croit-elle.

Selon la Metelsat, il y aura des fortes pluies à Kinshasa jusqu'au mois de
février.

Jephté Kitsita

bouclinfos.net

SOCIETE 25-Janvier-2018


Commentaire(s):


Laisser un commentaire sur l'article

Machine à voter : les évêques exigent une certification nationale et internationale

Pour les prélats catholiques, ce projet de la Commission électorale nationale indépendante augure la contestation des résultats des élections du fait qu’il ne fait pas l’unanimité de la classe politique.



Merci de patager cette page sur les réseaux sociaux car cela aidera les autres à être informer.