aller en haut

RDC, prison à ciel ouvert ?, s’interroge le Cardinal Monsengwo



L’archevêque de Kinshasa a condamné la répression de la marche du 21 décembre des laïcs catholiques. Marche qui a couté la vie à au moins six personnes.


« Comment peut-on tuer des hommes, des femmes et des enfants scandant des cantiques religieuses, munis de leurs bibles, chapelets, crucifix ? », a déclaré le Cardinal Laurent Monsengwo Pasinya.

Le prélat catholique a aussi déploré le fait, pour la police, d’ériger, la veille de la marche, des barrières dans les rues de Kinshasa pour contrôler des véhicules et exiger des cartes aux paisibles citoyens. Quitte à se demander si « nous sommes dans une prison à ciel ouvert ».

Ces check-points, placés à partir de 14 heures dans plusieurs points de la capitale, a pénalisé la circulation. Plusieurs personnes ont dû rejoindre à pied leurs lieux de résidence, faute d’attraper un taxi.

bouclinfos.net

POLITIQUE 24-Janvier-2018


Commentaire(s):


Laisser un commentaire sur l'article

Machine à voter : les évêques exigent une certification nationale et internationale

Pour les prélats catholiques, ce projet de la Commission électorale nationale indépendante augure la contestation des résultats des élections du fait qu’il ne fait pas l’unanimité de la classe politique.



Merci de patager cette page sur les réseaux sociaux car cela aidera les autres à être informer.